Récemment, une épidémie de maladie des coraux s’est répandue le long de la Barrière de récifs de la Floride (Florida Reef Tract) qui a affecté de nombreuses espèces de coraux durs. Nous aimerions informer la communauté du GCFI afin qu’elle soit au courant de cette épidémie et à l’affût dans toute la région des Caraïbes. Pour obtenir plus d’informations à jour, veuillez consulter régulièrement cette fiche d’information ainsi que la page web.


 




Le nouveau guide de MPAConnect, qui découle d’un partenariat entre le GCFI et le Programme corallien de la NOAA, vise à aider les gestionnaires de ressources naturelles marines des Caraïbes responsables des zones de protection marine prioritaires pour les récifs coralliens à être aux aguets pour cette maladie et à déterminer si elle se propage sur leurs récifs coralliens respectifs.

La maladie de la perte de tissu corallien sur les coraux durs se propage rapidement et affecte certains des coraux à croissance plus lente et des plus anciens bâtisseurs de récifs, notamment l’emblématique corail-cerveau, le corail étoilé et le corail cierge. Les scientifiques sont incertains quant à la cause de la maladie, mais celle-ci semble être d’origine hydrique et peut se propager par contact.

Cette maladie apparaît maintenant dans certaines régions des Caraïbes, dont le Mexique, la Jamaïque et les îles Vierges américaines, et semble être présente dans d’autres régions. Il est important de détecter la maladie à l’avance et de bien l’identifier afin de permettre la surveillance, le traitement et la restauration des récifs coralliens affectés.

Grâce à cette nouvelle infographie, nous pouvons rendre accessible aux gestionnaires d’aires marines protégées (AMP) de la région des Caraïbes les plus récentes connaissances sur cette menace émergente pour les récifs coralliens. L’affiche donne un résumé des connaissances techniques essentielles requises pour la détection et l’identification de la maladie de la perte de tissu corallien des coraux durs, telles que recueillies à la fin de 2018 lors d’une visite d’échange en Floride des gestionnaires d’AMP mexicains. Nous sommes heureux de partager maintenant ces connaissances avec d’autres gestionnaires dans le réseau MPAConnect et ailleurs. L’affiche a été traduite en français, espagnol et anglais et toutes les versions se trouvent ici:

Imprimée

Anglais

Espagnol

Français

Numérique

Anglais

Espagnol

Français

Les scientifiques qui se penchent sur la maladie de la perte de tissus coralliens sur coraux durs en Floride sont en consultation avec les gestionnaires des ressources marines dans les Caraïbes, où il y a des épidémies dans les Îles Vierges américaines, au Mexique, en Jamaïque, à St. Maarten et en République dominicaine présentant certains des mêmes symptômes et tendances que la maladie de la perte de tissus coralliens sur coraux durs. Il sera toutefois difficile d’établir un lien entre la Floride et des épidémies similaires dans les Caraïbes jusqu’à ce que le pathogène responsible ou autre agent étiologique soit identifié. Cette enquête est actuellement en cours.

L’équipe d’intervention de la Floride, composée de plus de trois douzaines d’organisations gouvernementales, d’universités et d’organismes de protection de la nature, échange des informations avec les gestionnaires de ressources de la région, notamment en ce qui concerne les interventions et les traitements visant la maladie. Alors que les menaces globales et locales sur les récifs coralliens augmentent en fréquence et en gravité, les gestionnaires de ressources naturelles combinent leurs ressources limitées pour relever de manière stratégique les défis communs.